“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

soigné (81) intense (77) groovy (71) Doux-amer (61) envoûtant (60) ludique (60) poignant (60) entraînant (55) original (53) élégant (50) communicatif (49) audacieux (48) lyrique (48) onirique (48) sombre (48) pénétrant (47) sensible (47) apaisé (46) lucide (44) attachant (43) hypnotique (43) vintage (43) engagé (38) Romantique (31) intemporel (31) Expérimental (30) frais (30) intimiste (30) orchestral (30) efficace (29) rugueux (29) spontané (29) contemplatif (26) fait main (26) varié (25) nocturne (24) extravagant (23) funky (23) puissant (22) sensuel (18) inquiétant (17) lourd (16) heureux (11) épique (11) Ambigu (10) culte (8) naturel (5)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

mardi 11 août 2009

Arbouretum - Songs of the Pearl (2009)



Arbouretum est un groupe de rock américain assez classique, avec une parenté au Crazy Horse - Neil Young - prononcée, et, à première écoute, leur son peut sembler assez banal. Cependant, il y a un soin suffisamment grand apporté à la structure des morceaux et de leurs envolées à mi-parcours pour un faire une musique plus que distrayante ; c’est parfois même du rock aventureux (Down by the Fall Line). Le disque peine à attirer la pleine attention et à susciter la reconnaissance des talents en présence ; Dave Heumann, le leader de la formation a été accompagnateur de Bonnie « prince » Billy – un grand de la musique alternative américaine - en son temps. Songs of the Pearl est le successeur de Rites of Uncovering, qui contenait des morceaux longs voire très longs - six, sept, huit, onze minutes - et permettait à Dave Heumann de faire preuve avec davantage de panache qu'ici de ses dons pour la mélodie imprévisible, ses talents de composition le posititionnant en première ligne parmi les guitaristes indie.

Song of The Pearl, est, comme son prédécesseur, avant tout un disque à guitares ; celle de Dave, par ailleurs chanteur de la formation, et celle de Steve Strohmeier. Parfois carrément heavy, elles donnent envie d’écouter le disque très fort, et leur omniprésence rend Songs of the Pearl très physique. La musique, protéiforme, rend hommage à un psychédélisme très années 60 – Infinite Corridors – et hard rock, et c’est dans sa capacité à sinuer à surprendre qu’est la beauté de l’exercice. Mais cependant, Songs... n'est pas aussi intéressant que Rites... parce que les morceaux prennent une direction plus conventionnelle et moins amenée par le seul Dave. L'avantage est que l'on assiste ici au travail d'un vrai groupe ; bien quand on sait que le projet avait démarré comme une formation autour de Dave en solo. L’album propose donc à moitié des chansons au tempo modéré qui puisent dans la balade, avant de basculer dans un trip plus abrasif.

Un soin particulier a été apporté aux paroles ; The Midnight Cry évoque l'histoire d'un prêtre de la Nouvelle Angleterre, William Miller, et de prophécie apocalyptique ; The Fall Line est davantage friante d'images aussi alarmantes qu'une bonne prophécie ; chute du soleil, les yeux de braise des loups, etc.

Parution : 9 mars 2009
Label : Thrill Jockey
Genre : Rock
A écouter : Down by The Fall Line, Infinite Corridors, Tomorrow is a Long Line

Qualités : rugueux, psychédélique
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...