“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

intense (74) soigné (74) groovy (68) Doux-amer (59) ludique (59) poignant (59) envoûtant (54) entraînant (53) original (52) communicatif (47) sombre (47) lyrique (46) onirique (46) pénétrant (44) sensible (44) élégant (43) apaisé (42) audacieux (42) attachant (40) hypnotique (40) lucide (38) vintage (38) engagé (35) intemporel (31) Expérimental (28) Romantique (27) frais (27) intimiste (27) orchestral (26) rugueux (26) efficace (25) fait main (25) spontané (25) contemplatif (23) varié (23) funky (21) extravagant (20) nocturne (20) puissant (20) sensuel (18) inquiétant (15) lourd (15) Ambigu (10) heureux (10) épique (10) culte (8) naturel (3)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

mardi 13 avril 2010

Joanna Newsom de A à Z



A paraître dans le numéro 4 de mon fanzine, Trip Tips.


Artefacts

Newsom les accumule, elle aime se mettre en scènes’entourant d’un bric-à-brac sentimental et symbolique. Allez savoir pourquoi elle brandit une faucille sur la pochette de son disque Ys.

 
Porte drapeau de la nouvelle scène folk américaine depuis le début des années 2000, avec Cat Power entre autres. Souvent comparé à Nick Drake, Daniel Johnston ou Syd Barrett, sa musique tend à l’épure. Simple guitare et instrumentation minimale suffisent à mettre en valeur sa voix hors-mode et sa poésie surréaliste, naturaliste et inspirée, à l’image de ses pochettes de disque, qu’il dessine lui-même. À partir de l’album Cripple Crow, Banhart fait montre d’un épanouissement musical et s’entoure désormais d’un véritable groupe, les Queens Of Sheeba, avec lesquels il compose et tourne. Il délaisse le côté folk intimiste qui avait fait le succès de ses premiers albums pour développer une musique riche et communicative. Son dernier opus, What We Will Be, est paru en 2009. Il joue un rôle dans le lancement de la carrière de Joanna Newsom, en l’invitant à tourner en 2004. Il produit en 2005 une compilation de morceaux de ses amis, Golden Apples of the Sun, sur laquelle apparaît Bridges and Balloons, extrait de The Milk Eyed Mender (voir plus bas).

 
Songwriter très inspiré qui s’est longtemps caché sous le patronyme de Smog, faisant une musique lo-fi et parfois sombre sertie de paroles intimistes. L’une des fortes personnalités de la chanson folk américaine d’aujourd’hui. Pince sans rire. Pour la première fois avec son dernier disque, Sometimes i Wish We Were an Eagle, Callahan semble avoir tenté de capitaliser un peu de sa singularité. Il a été au début des années 2000 le compagnon de Newsom. Elle a joué le piano sur l’un de ses plus fameux morceaux, Rock Bottom Riser (2005). Bill Callahan lui conseilla d’écouter Song Cycle, de Van Dyke Parks, ce qui la conduisit à le choisir pour produire Ys. Callahan fit des chœurs sur ce disque.

Collaborations

En plus de son travail solo, Joanna Newsom a participé à des disques de Smog, Vetiver, Nervous Cop, The Year Zero, Vashti Bunyan, Moore Brothers, Sydney Symphony Orchestra and Golden Shoulders et a joué les claviers pour The Pleased.

Crawford Seeger, Ruth

Newsom considère la compositrice Ruth Crawford Seeger, artiste d’avant-garde comme une influence majeure. Influencée par Scriabine et Schönberg, celle-ci s’intéresse aussi à la musique folklorique américaine. Elle a réalisé une poignée de pièces pour piano (petite valse, sonate, cinq canons, cinq préludes, étude…), ainsi que de la musique de chambre et deux œuvres pour orchestre.

Dalton, Keren

Alors que Newsom fait ses armes en composition, elle montre un intérêt nouveau pour le folk et le bluegrass, ainsi que du punk et du jazz, en plus de ses différents styles de jeu de harpe. Elle écoute à cette période Karen Dalton, Texas Gladden, Patti Smith et Billie Holiday. C’est ainsi qu’elle commence à chanter en s’accompagnant, et qu’elle se familiarise avec des structures plus conventionnelles.

Drag City records

Label indépendant de chicago créé en 1989. Il habrite entre autres Pavement, Bill Callahan, Will Oldham, Weird War, Jim O’Rourke, Loose Fur, Alasdair Roberts, Papa M, White Magic, Espers ou Silver Jews. Comme de nombreux « petits » labels américains, Drag City a une approche respectueuse de l’objet disque, et propose systématiquement une version vinyle des albums qui sont produits. Joanna Newsom y reste fidèle et c’est l’une des meilleures aubaines du label ces derniers temps.

Ecole Waldorf

Joanna Newsom a suivi des cours au sein de l’école Waldorf. Elle y a appris le théâtre, ainsi qu’à mémoriser et à réciter de longs poèmes. La pédagogie particulière de cette école est fondée sur «l’anthropologie spiritualiste cosmique» d’un certain Steiner, qui expliquait cette science comme suit : « Pour connaître la nature de l’homme en devenir, il faut avant tout se fonder sur l’observation de la nature cachée de l’être humain ». Selon Steiner, la formation de l’élève est en même temps un processus d’incarnation, dans lequel l’enfant et l’adolescent se développeraient selon des cycles de sept années où les changements physiques vont de pair avec des métamorphoses plus profondes correspondant aux «naissances» successives des constituants de l’être humain.

Faulkner, William

Les inspirations littéraires de Joanna Newsom. Toni Morrison (originaire de l'ohio, lauréate du prix Nobel de littérature en 1993, elle est à l’origine des inoubliables Beloved, Sula ou Paradise, et dépeint à sa manière les conflits de cœur et de corps au sein des communautés Noires astreintes par l’isolement), Walker Percy (originaire de Birmingham, Alabama, 1916 -1990), Hernest Hemingway (Oak Park, Illinois, 1899 – 1961), John Updike (Reading, Pennsylvanie, 1932 – 2009) et William Faulkner (New Albany, Mississippi, 1897 – 1962)…

Freak-folk

Courant du début des années 2000 incarné le mieux par Devendra Banhart (le mieux pour en connaître l’étendue est de consulter son carnet d’adresses), constitué d’une grande famille d’artistes de l’ouest américain – et d’Angleterre avec Bat for Lashes. Freak-folk pour folk monstre, en référence aux couleurs, aux maquillages et aux travestissements auxquels se livrent les acteurs de cette scène. On les a appelés tout aussi idiotement néo-hippies.

Green Man Festival

Au Pays de Galles, festival de musique dans un cadre vert. Newsom y a fait une apparition tôt dans sa carrière, en 2005, pour y retourner en tête d’affiche en 2007 et en 2010.

Harpe

Son instrument favori et sa marque de fabrique, qu’elle “a aimé depuis la première lesson”. Elle utilise une Lyon & Healy style 11 pour enregistrer son disque Ys.


Le dernier de ses disques.

Kids

En 2009, Joanna Newsom a participé au clip du morceau Kids du duo Management, dont le disque Oracular Spectacular a rencontré un gros succès.

Milk Eyed Mender (The)

The Milk-Eyed Mender (2004) est déjà un disque accompli. C’est délicat, complexe, galopant, éthéré, comme issu d’une inspiration naturelle – pourtant Newsom est sans doute extrêmement travailleuse. Elle donne à son instrument l’expressivité d’un ensemble, à ces pièces les atours d’une musique de chambre un peu rugueuse. Elle fait un musique qui lui correspond totalement, gracieuse effigie, un peu énigmatique aussi, en passe de devenir une icône – lorsque l’imagination collective s’emparera de tous les éléments qui la composent ; féerie, anciennes légendes, amour romantique, imagerie foisonnante. Sa voix ajoute à cette trame inédite un exubérance débridée, aussi attrayante que repoussante, enjôleuse, voire magique sur le refrain de Bridges and Ballons. Dimension dramatique et flamboyance ne sont ici qu’en gestation, encore bridés par une écriture plus ludique qu’ambitieuse.

Mills College, Oakland

Joanna Newsom y a suivi des cours d’écriture créative.

Morgan, Neal

Batteur et percussionniste de génie qui écrit les parties de percussion sur Have One On Me. Il mène une carrière solo (chant et percussion, dans un style minimaliste) et accompagne en tournée Newsom ou Bill Callahan entre autres.



Nevada City
 
Le lieu de naissance de Joanna Newsom. C’est une ville de 3000 habitants héritière de la ruée sur l’or en Californie. De cette ville viennent aussi le compositeur Terry Riley, Howard Hersh et W. Jay Sydeman - et aussi Alela Diane, qui a rencontré un certain succès récemment avec To Be Still (2009).
 
On a Good Day
 
Le plus court titre du répertoire de Newsom. Il fait 1 minute et 48 secondes et on le trouve sur Have One On Me (2010). Il aurait été repris par le chanteur des Fleet Foxes récemment.
 
Only Skin



Le plus long titre du répertoire de Newsom. Il fait 16 minutes et 53 secondes et on le trouve sur Ys (2006).

Ryan Francesconi

Après le travail de Parks sur Ys, Ryan Francesconi participe à la nouvelle direction que prennent les arrangements des pièces de Newsom. Avec le Ys String Band, puis sur Have One On Me, il préfère la parcimonie et l’intérêt d’un éventail hétéroclite pour développer l’identité des titres sans les épaissir.

Samberg, Andy

Un membre du casting de Saturday Night Live, avec qui Newsom partage maintenant sa vie.

Styles

A la harpe, Newsom a appris de nombreux styles différents qui donnent à son jeu une grande versatilité et à ses chansons une palette de structures intéressante. Elle connaît les styles Appalachien, Médiéval, Celtique, Sénégalais, Vénézuélien, Africain et Américain classique.

Timbre

Enfantin, strident, guttural. Plus modulé, il est comparé aujourd’hui à celui de Joni Mitchell.

Walnut Whales

Les premiers enregistrements de Newsom, qui n’ont pas été officiellement publiés. Il ont suscité ses premiers encouragements.

Yarn and Glue

Yarn and Glue est un EP paru avant le premier disque de Newsom, The Milk Eyed Mender. On y retrouve des titres qui réapparaîtront sur l’album. Cette fois, plus question de se tromper ; Newsom est une artiste unique et mémorable, même si elle ne fait pas encore l’unanimité. A découvrir, comme le reste de sa discographie officielle.

Ys

Son deuxième disque, paru en 2006 ; cinq morceaux épiques, habités d’une ferveur rare. Joanna Newsom confirme son originalité, tout en montrant des qualités de songwriting exceptionnelles. Elle expliquera qu’elle éprouvait le besoin d’écrire de longues chansons, que cela correspondait à ce qu’elle souhaitait exprimer. En effet, elle ne cesse quasiment jamais de chanter sur ce disque fleuve de presque une heure. De multiples rebondissements et frissons attendent ceux qui s’aventurent dans cet album hors normes et tout aussi personnel que The Milk Eyed Mender. Le dessin de pochette est d’un certain Benjamin A. Vierling. La luxuriance des instrumentations nécessite le travail d’un orchestre dirigé par Van Dyke Parks, qui joue aussi de l’accordéon. Bill Callahan, se fait remercier pour avoir chanté les chœurs sur Only Skin. La harpe et le chant sont enregistrés par Steve Albini ; le disque est mixé par Jim o’Rourke.

Parks, Van Dyke

«Je n’ai aucun contrôle sur la musique que je fais», remarque Van Dyke Parks dans une interview pour Warner Bros en 1995. «J’écris ce qui advient ». L’approche non conventionnelle et éclectique de Parks tant que compositeur a fait de lui une sorte de curiosité dans le monde de la musique populaire. En dépit de son statut de légende parmi les initiés, il n’a jamais obtenu de succès commercial sur son terrain. Au contraire, certains des artistes avec lesquels il a collaboré sont parmi les plus estimés du rock, notamment le leader des Beach Boys, Brian Wilson. Il s’est imposé comme un compositeur doué de musique de films, arrangeur, multi-instrumentiste et auteur pour enfants. Sa discographie s’étoffe d’un ou deux disques par décennie depuis la fin des années 1960 ; les deux premiers, Song Cycle (1970) et Discover America (1972), sont des classiques dans un domaine d’excentricité ; contemplatifs, ils sont pleins de textes insaisissables qui abordent une quantité presque infinie de thèmes. C’est une musique qui suscite une envie d’exploration. Etant donné que ces qualités peuvent qualifier aussi le travail de Joanna Newsom, ce n’est pas surprenant que Parks et elle se soient si bien accordés au moment d’arranger Ys.













1 commentaire:

  1. Vraiment passionnant cette rétrospective. Je vais me l'imprimer et me la relire au calme ce soir.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...