“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

soigné (81) intense (77) groovy (71) Doux-amer (61) envoûtant (60) ludique (60) poignant (60) entraînant (55) original (53) élégant (50) communicatif (49) audacieux (48) lyrique (48) onirique (48) sombre (48) pénétrant (47) sensible (47) apaisé (46) lucide (44) attachant (43) hypnotique (43) vintage (43) engagé (38) Romantique (31) intemporel (31) Expérimental (30) frais (30) intimiste (30) orchestral (30) efficace (29) rugueux (29) spontané (29) contemplatif (26) fait main (26) varié (25) nocturne (24) extravagant (23) funky (23) puissant (22) sensuel (18) inquiétant (17) lourd (16) heureux (11) épique (11) Ambigu (10) culte (8) naturel (5)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

jeudi 8 octobre 2009

Comment acheter - New Order


1 - Power, Corruption and Lies (1983)

Ce second album est un grand pas en avant pour se distancer de l’influence de Joy division. L’identité musicale de New Order s’affirme ici, autour de compositions très solides et excitantes comme Age of Conscent ou Your Silent Face. Très énergique et synthétique, c’est un disque tourné vers l’avenir (à l’exception peut être de We All Stand, chimérique.)

2 - Best-of (1995)

New Order est un groupe à singles. Il en a produit énormément, dont la plupart ne figurent pas sur les disques, comme c’était le cas auparavant au sein de Joy Division. Ceremony, Blue Monday ou Bizarre Love Triangle sont magiques, mais chacun de ces titres se révèle particulièrement accrocheur. Contient beaucoup de ce qui fait l’identité du groupe.

3 - Low Life (1985)

Disque homogène et plein d’atmosphères, moins sec que Power, Corruption and Lies car très porté sur les claviers, Low Life dispense des mélodies à l’alchimie typique du groupe comme Sub-Culture ou Sooner than you Think, tandis que The Perfect Kiss jour la carte du single… parfait. Des ambiances à rapprocher parfois de the Cure, autre groupe anglais en plein essor.
4 - Get Ready (2001)

Plus axé sur les guitares, ce nouveau disque vaut pour quelques morceaux en particulier, comme Run Wild et surtout Crystal, qui deviennent sans mal de nouveaux classiques pour le groupe. Des paroles à la musique, une belle cure de jeunesse pour le groupe alors vieux de vingt ans.

5 – Technique (1989)

Pour se renouveler après un Brotherhood qui surfe un peu sur le succès de leurs précédents disques, New Order devient encore plus froid. C’est une incursion dans la musique club de cette époque, sans pour autant que le groupe ne perde son identité. Les morceaux sont peu être plus difficiles à apprivoiser, car ils donnent l’impression d’être d’abord impersonnels. Une belle référence à Kraftwerk.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...