“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

soigné (81) intense (77) groovy (71) Doux-amer (61) envoûtant (60) ludique (60) poignant (60) entraînant (55) original (53) élégant (50) communicatif (49) audacieux (48) lyrique (48) onirique (48) sombre (48) pénétrant (47) sensible (47) apaisé (46) lucide (44) attachant (43) hypnotique (43) vintage (43) engagé (38) Romantique (31) intemporel (31) Expérimental (30) frais (30) intimiste (30) orchestral (30) efficace (29) rugueux (29) spontané (29) contemplatif (26) fait main (26) varié (25) nocturne (24) extravagant (23) funky (23) puissant (22) sensuel (18) inquiétant (17) lourd (16) heureux (11) épique (11) Ambigu (10) culte (8) naturel (5)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

mercredi 15 février 2012

Tassili - Paroles (Traduction en français)



Traductions du tamasheq de Nadia Belalimat,
Avec Anara Elmokar, Intarka & Omar Moktar

1. IMIDIWAN MA TENNAM

Mes amis, que dites-vous de cette douloureuse situation que nous vivons ?
Ce désert où vous dites être nés,
Vous l’avez quitté, vous l’avez abandonné

Nous sommes dans l’ignorance et la force est avec lui

Le désert est jaloux, ses hommes sont forts

Il existe des pays verts alors que lui s’assèche

Nous sommes dans l’ignorance et la force est avec lui


2. ASSUF D ALWA

Oh! Solitude, nostalgie et désespoir !
Je suis prisonnier de cette époque
C’est dans les moments difficiles qu’on partage la souffrance

Comme on partage un verre de thé
L’amour magique que je porte à ce visage éclatant
Soulage ma solitude et ma mélancolie

Je passe chez mes amis, la fumée me parle,
Mes pensées me racontent des histoires

3. TENERE TAQQIM TOSSAM


Le désert est à moi

Ténéré, nous venons vers toi

Quand le soleil se couche

Il laisse une trainée de sang dans le ciel

Effacée par la nuit noire
Le désert est chaud et son eau difficile à trouver

Aman Iman, l’eau c’est la vie

Je dis à tous mes frères! Le désert est en retard ! Il est jaloux !

Oh Ténéré! A jealous desert

Why can‘t you see? You are a treasure

I‘ve seen the world I love you better

Oh! Ténéré ! You are the treasure of my soul

J’implore Dieu le Très Haut

À rassembler mon peuple dans l’unité

4. YA MESSINAGH


Oh Seigneur ! Donne-moi la patience !
Cette vie demande de l’expérience !
Mes amis, tuez moi ou laissez-moi en vie mais je dirai cette vérité

Elle est enfouie dans mon cœur comme un poison

Mes amis, la vérité est toujours dure à dire et toujours difficile à entendre

5. ULLA ILLA


Ulla Illa ! Mizi Mallat a mis ses colliers de perle !
Je pars tranquille faire un petit tour chez Mizgawa
Mieux vaut pour l’homme qu’il garde sa noblesse d’âme
Et ses souvenirs précieusement
Mes soucis me poussent vers la cigarette porteuse de maladie
Mieux vaut pour l’homme qu’il garde sa noblesse d’âme
Et ses souvenirs précieusement

6. TAMEYAWT


Comme me manque Timyawin et ses murs en pisé
Le village a reverdi
et les grosses pierres de sa montagne sont plates et longues
Moi, mon pays c’est Timyawin,
Timetren jusqu’à l’autre versant de la montagne
Moi, mon pays c’est Afara
Et les puits d’Assamalmal et d’Assawa
Je monterai sur la montagne Tarawant
Et j’y sacrifierai une jeune chèvre bien portante
Je pousserai un cri de joie qu’on entendra jusqu’à Tessalit

7. IMIDIWAN WIN SAHARA


Mes amis du Sahara, on n’a plus la liberté
Unissons-nous ou bien nous disparaitrons tous
Il n’y aura plus âme qui vive dans le désert

8. TAMIDITIN TAN UFRAWAN


Mon amie la cachottière !
Que lui ais-je fais pour qu’elle me provoque ?
Elle va de campement en campement parler aux gens
Quand l’amour est enraciné dans le cœur
Seuls les talismans ont le pouvoir de l’en enlever

9. TILIADEN OSAMNAT

Par la grâce de Dieu, sachez que les filles sont jalouses !
Elles sont jalouses de ne pas être indépendantes
Elles habitent dans des villes qui leur sont étrangères
Où leurs rêves ne se réalisent jamais

10. DJEREDJERE

Cette année, je touche le fond
Mon âme a soif, donnez-moi à boire
Là où je me couche, il n’y a pas âme qui vive
Je demande à mes tourments de me laisser en paix
L’amitié n’existe plus, la famille n’existe plus
Il n’y a plus rien de certain, l’engagement n’existe plus
Aujourd’hui, nous sommes cernés de toute part
D’un coté les montagnes, de l’autre les deux fleuves
Et je ne vois pas d’échappatoire
La souffrance est une épine
Qui perce le fond de mon âme
J’implore Dieu mon créateur
Qui a mis dans ce monde tant de différences
Qui a fait de l’amour une pureté
Que certains pratiquent sans sincérité
En cachant leur trahison derrière mille visages

11. ISWEGH ATTAY

Cette douleur est un fardeau
Si mon cachot pouvait devenir aussi vaste qu’une plaine
J’ai bu un verre de thé qui a brûlé mon cœur en premier
Tu m’as dit quelque chose à laquelle je ne t’ai pas répondu
Si l’on se rencontre un jour je te répondrai
Cette femme que j’ai entraperçue
Sans même m’asseoir ni m’accroupir …
Si mon cachot pouvait devenir aussi vaste qu’une plaine
Je m’envolerai comme un oiseau
Le lion est intrépide et la grenouille vulnérable
Mais elle est plus forte que lui pour trouver le chemin de la marre

12. TAKEST TAMIDARET


Alors que je parts vers l’ouest vers Issikad par un après-midi brûlant
Ma peau brûle comme une bûche incandescente
Je porte un sabre neuf et affuté et une carabine neuve et graissée
Et dedans deux cartouches porteuses de mauvaises nouvelles
Qui sifflent comme deux oiseaux migrateurs
Quand ils passent au dessus des arbres Teshak et Agar
Dont ils ne se nourrissent pourtant pas
J’avance vers un groupe d’hommes bien harnachés
Qui assistent à un tende joué par Lalla accompagnée de Seyma
Je n’ai pas le courage d’y aller parce que ma selle a été arrachée
Arrachée par le fils d’une femme de mon âge et de ma taille
Je le piste à la trace dans l’unique passage
Vers l’ouest en haut de la montagne
Comme on piste les traces d’une chamelle suivie de son chamelon
disparus depuis un jour

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...