“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

soigné (81) intense (77) groovy (71) Doux-amer (61) envoûtant (60) ludique (60) poignant (60) entraînant (55) original (53) élégant (50) communicatif (49) audacieux (48) lyrique (48) onirique (48) sombre (48) pénétrant (47) sensible (47) apaisé (46) lucide (44) attachant (43) hypnotique (43) vintage (43) engagé (38) Romantique (31) intemporel (31) Expérimental (30) frais (30) intimiste (30) orchestral (30) efficace (29) rugueux (29) spontané (29) contemplatif (26) fait main (26) varié (25) nocturne (24) extravagant (23) funky (23) puissant (22) sensuel (18) inquiétant (17) lourd (16) heureux (11) épique (11) Ambigu (10) culte (8) naturel (5)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

jeudi 31 janvier 2013

BUKE AND GASE - General Dome (2013)

O
intense/ludique
noise rock/avant-pop
 





 
Bjork a fait appel à de prestigieux artisans pour concevoir le Gameleste et d’autres instruments originaux et très imposants pour enregistrer son album Biophilia. Arone Dyer et Aron Sanchez, le duo américain derrière Buke and Gase, a fabriqué ses propres bâtards - un ukélélé baryton à six cordes et un hybride de guitare et de basse, appelés respectivement le buke ‘se prononce biouke’ et le gass ‘gace’.
Animé d’une solide passion pour les techniques appliquées à la création musicale, Aaron Sanchez a travaillé par le passé à la conception d’instruments pour le Blue Man Group. Arone Dyer évoque sans doute Merrill Garbus (TuneYards ) ou Annie Clark (St Vincent) mais aussi la Bjork punk-pop des débuts. Malgré leur recherche de nouvelles limitations musicales afin de créer un langage propice à la création, c’est la voix de Dyer qui permet à Buke and Gase de vraiment s'épanouir.  Elle en contrôle parfaitement tous les timbres, surtout lorsqu’elle atteint ses limites dans les aigus ; elle enroule tous les différents tons de ses cordes vocales autour d’un bouquet de règles musicales raides mais ludiques déterminées à la conception de l’album, et dont Buke and Gase ne va pas s’écarter tout au long des treize morceaux de General Dome. Déconstruction et reconstruction, symétrie, architecture ; leur musique en staccatos est très physique, répond d’abord à une nécessité mécanique – Houdini Crush est la formidable mise en route d’une machine atonale, vaguement métallique -  avant que naisse un échange rythmique à base de syllabes nerveuses et souvent surprenantes dans la voix de Arone Duyer.  Et finalement provoquer  l’épiphanie mélodique.
Function Falls, un EP enregistré en une semaine, alors que l’album était déjà terminé, comme un test de spontanéité et une étude sur le ‘contraste des textures’, agit comme un révélateur du son de Buke and Gase. On y trouve une reprise du tube club de New Order, Blue Monday, qui témoigne de leur énorme rigueur, de leur recherche d’une articulation originale, primaire, qui permettrait de reproduire les vibrations charnelles de la musique pop. Issus d’improvisations touffues, les morceaux du duo sont comme des joutes qui s’engagent entre  la harangue de Dyer, les deux instruments à cordes tout en tension rythmique et l’important résidu : percussions jouées au pied, gadjets électroniques, pédales d’effets et vocoder découvert avec l’enregistrement de General Dome.
Le buke et le gass semblent être un ingénieux prétexte médiatique pour embrasser le feeling propre aux albums enregistrés dans des périodes de transition et d’apprentissage de nouvelles façons de jouer. « Nous ne pouvons pas céder à la complaisance, car les instruments sont difficiles à jouer, ils nous limitent, et souvent nous avons moins de contrôle [que si c’était des instruments traditionnels] ». .  En réponse au challenge que constitue leur discipline particulière, ils avouent devoir travailler tous les jours à leur musique. Le buke et le gass peuvent s’ériger en blog rugissant, produire un son intimidant, qui ne fait rien pour départager l’un et l’autre des musiciens. Les voir en concert – ils jouent, c’est assez rare pour être remarqué, assis sur une chaise – permet de mieux saisir les dynamiques qui appartiennent à l’un et à l’autre, au-delà des contraintes dynamiques qu’ils se sont imposées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...