“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

soigné (81) intense (77) groovy (71) Doux-amer (61) envoûtant (60) ludique (60) poignant (60) entraînant (55) original (53) élégant (50) communicatif (49) audacieux (48) lyrique (48) onirique (48) sombre (48) pénétrant (47) sensible (47) apaisé (46) lucide (44) attachant (43) hypnotique (43) vintage (43) engagé (38) Romantique (31) intemporel (31) Expérimental (30) frais (30) intimiste (30) orchestral (30) efficace (29) rugueux (29) spontané (29) contemplatif (26) fait main (26) varié (25) nocturne (24) extravagant (23) funky (23) puissant (22) sensuel (18) inquiétant (17) lourd (16) heureux (11) épique (11) Ambigu (10) culte (8) naturel (5)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

mardi 10 mars 2015

ASHER DEAVER - S./T. (2015)







O
poignant, frais
folk

Asher Deaver fait une musique qui parle d'elle même. Mais rien n'interdit d'essayer de trouver sur le web un peu de sa back story. Né en 1990, il a une histoire originale qui inclut des changements de région incessants dans l'ouest des Etats Unis, jusqu'à terminer presque à la frontière avec le Canada - ce qui est documenté dans Southern Bound et tout au long de l'album -, un partenariat avec une chanteuse folk plus précoce encore, Courtney Marie Andrews, que ceux qui l'on rencontrée en concert peuvent qualifier de grâce du folk. Et, le diagnostic d'une tumeur au cerveau dont il a été opéré en 2013, mais qui a entraîné des pertes de mémoire et des difficultés pour parler dont il a mis du temps à se remettre. Sans parler du temps perdu dans un lit d'hôpital. C'est l'histoire d'un esprit 'infesté' par le Blood on the Tracks de Bob Dylan et par la conscience de sa propre mortalité. Pas de fioritures sur ce deuxième album (le premier remonte à 2008, avant les ), loin d'être démonstratif, mais entraînant, mature et tourné vers les aventures à venir, même lorsqu'il rappelle le rock des années 1970 sur  Mercy surtout. On y trouve tout de même de la pedal steel en abondance (l'instrument de la fraîcheur matinale et du bonheur), du violon et de l'harmonica. La voix parfois un peu rauque de Deaver rappelle une jeune Steve Earle, et rejoint la manière poignante d'un Ryan Bingham sur Elko, en duo avec Courtney Marie Andrews. 

http://asherdeaver.bandcamp.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...