“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

soigné (81) intense (77) groovy (71) Doux-amer (61) envoûtant (60) ludique (60) poignant (60) entraînant (55) original (53) élégant (50) communicatif (49) audacieux (48) lyrique (48) onirique (48) sombre (48) pénétrant (47) sensible (47) apaisé (46) lucide (44) attachant (43) hypnotique (43) vintage (43) engagé (38) Romantique (31) intemporel (31) Expérimental (30) frais (30) intimiste (30) orchestral (30) efficace (29) rugueux (29) spontané (29) contemplatif (26) fait main (26) varié (25) nocturne (24) extravagant (23) funky (23) puissant (22) sensuel (18) inquiétant (17) lourd (16) heureux (11) épique (11) Ambigu (10) culte (8) naturel (5)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

mardi 10 juin 2014

OWEN PALLETT - In Conflict (2014)


OO
orchestral, intimiste, aérien
pop 


La musique d'Owen Pallett peut paraître indéchiffrable malgré ses atours dansants. Ce n'est pas l'hypothétique accompagnement d'un ballet ; elle est le ballet, contient ses propres pas de danse moderne, dans les rythmes, dans les paroles. Un ballet pour plusieurs personnages, qui tous ressemblent à Owen Pallett sans donner l'évidence de ce que l'artiste poursuit vraiment. Peut-être, comme John Darnielle des Mountain Goats, dont il s'est inspiré, veut t-il tourner les choses inconséquentes de la vie en évocations magiques.
Owen Pallett n'est pas un musicien qui se libère facilement, et pourtant il multiplie les excentricités.
Mais il se libère mieux qu'avant, avec sa voix plus affirmée, et les évocations plus personnelles de ses textes battant en brèche les accusations d'une musique trop cérébrale ou labyrinthique. Elle prend aux tripes, que ce soit le crescendo dans The Sky Behind The Flag, les arrangement dans le style musique de chambre, ou la mélodie vocale chantant "The sun has set on me" qui touche toutes les bonnes notes dans Song for Five & Six. Pallett nous confronte à un fragment d'infini, une énigme de syncopes et de claviers. La légèreté de l'ensemble nous donne l'impression, comme chez James Mc Morrow, de flotter, mais entre des sentiments plus paradoxaux.
In Conflict ne connaît pas de résolution. Après un point culminant dans l'élégiaque The Passions, après l'inquiet The Riverbed et l'optimisme de Soldier's Rock, on sait que c'est une expérience complètement originale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...