“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

soigné (81) intense (77) groovy (71) Doux-amer (61) envoûtant (60) ludique (60) poignant (60) entraînant (55) original (53) élégant (50) communicatif (49) audacieux (48) lyrique (48) onirique (48) sombre (48) pénétrant (47) sensible (47) apaisé (46) lucide (44) attachant (43) hypnotique (43) vintage (43) engagé (38) Romantique (31) intemporel (31) Expérimental (30) frais (30) intimiste (30) orchestral (30) efficace (29) rugueux (29) spontané (29) contemplatif (26) fait main (26) varié (25) nocturne (24) extravagant (23) funky (23) puissant (22) sensuel (18) inquiétant (17) lourd (16) heureux (11) épique (11) Ambigu (10) culte (8) naturel (5)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

mercredi 20 mars 2013

SANS PARADE - Sans Parade (2013)


OOO
orchestral/pénétrant
indie rock/atmosphérique

Extrait provisoire d'une nouvelle en cours d'écriture. Le co-fondateur d'un 'nouvel ordre' touchant certaines grandes villes européennes écrit une lettre pour raconter l'influence de Sans Parade sur sa vision. J'ai découvert le groupe juste à temps pour ce passage qui se situe au début de la nouvelle.

« Si la Société était un groupe de musique, se serait Sans Parade. Ambitieux mais modestes, dévoués à leur progression future. Le rencontre de Jani Lehto et de Markus Perttula est survenue si naturellement... Ca me rappelle comment j'ai rencontré Klos. Jani recherchait un chanteur pour son nouveau projet, dans lequel il voulait mêler la délicatesse de la pop orchestrale avec le rock indépendant, plus affirmé, plus extraverti. Il s'est trouvé que Markus avait une belle voix, de très bonnes chansons et déjà le nom du groupe... Sans Parade. Leur nom signifie soudainement, sans avertissements, ce qui est un peu, je crois, la façon dont s'est installée la Société dans les villes où elle s'est le mieux ancrée.
 
Sans Parade s'est formé subitement, mais leur album a été une longue construction, qui continue encore en chacun de ceux qui l'écoutent. Les textes sont basés sur des histoires vraies, des témoignages, c'est donc une construction à partir de l'expérience empirique qu'on ces jeunes personnes de la société, et non une fabrication. Ils ont eu l'intelligence de faire appel à divers talents, comptant jusqu’à huit musiciens. Bien sûr, ils utilisent leur musicalité pour exprimer les sentiments intérieurs, et le sens qui se cache derrière ce qui semble romantique mais qui est existentiel et fonctionnel. Ils sont un exemple pour la Société en ce qu'ils partagent ces sentiments non seulement à travers leur musique, mais parce qu'ils ont détaillé longuement le processus de création de leur premier album dans un journal sur Internet. Ce que nous voulons c'est que les implications de l'art soient presque abusivement commentées, et que le sentiment vrai de ces commentaires élève les gens vers une meilleure perception de leur environnement social.
 
Ils se sont battus quant à la direction à prendre, mais finalement, c'était toujours dans l'intérêt commun, comme le résultat l'atteste. C'est Pekka Tuppurainen, un brillant musicien jazz de Stockholm, qui les a poussés à devenir vraiment une force unique, leur permettant de trouver l’équilibre idéal entre la fragilité, la surprise constante, tout en restant accessibles à tous. Finalement, le message du groupe est parfaitement clair et prêt à traverser le temps, et à rencontrer son public au delà des frontières de la Finlande, comme l'ont fait Arcade Fire au-delà des frontières du Canada. Et Arcade Fire aurait pu, aussi bien, inspirer le lancement d'un nouvel ordre social dans la jeunesse nord-américaine.
 
Il y a cette chanson, A Ballet At The Sea, qui est une communion avec la mer. C'est un récit touchant. Et la musique est si pure, atmosphérique, c'est ainsi que je définis notre art, prêt à offrir son flanc à l'interprétation. Cette chanson me rappelle aussi que le commerce de la mer, et les ressources que l'on tire des fonds marins de la Mer du Nord sont au centre de notre éthique d'indépendance alimentaire et d'indépendance énergétique. Je dis seulement éthique, car nous laissons les gouvernements entièrement maîtres de leurs décisions à ce sujet.
 
Sans Parade, c'est une voix claire qui s'élève à travers les eaux et à l'intérieur du continent. Nos pays scandinaves ne seraient rien sans es vôtres, même si vous avez longtemps cru que notre modèle pouvait s'entretenir de lui-même, que nous étions complètement indépendants, et vivions dans le meilleur des mondes. Nous ressentons pourtant une tristesse et une mélancolie, nous aussi, face à l'état du monde, nous nous sentons concernés par la situation de l'Europe et par celle de Moyen-Orient. La performance intuitive De Markus Perttula, sa façon de prononcer les mots fait de sa voix un instrument dont la beauté est propre à être décodée et à être vécue. La clarté, la cohérence et l'ampleur de leur vision musicale transcende les genres. Quand je suis arrivé à la chanson From Leytonstone to Canary Wharf, je me suis dit que c'était le plus bel album que j'avais jamais écouté.
 
Quant à la langue anglaise, je ne vais pas renier ma propre culture, surtout pas en conclusion de cet élan d'espoir et d'amour pour tous mes concitoyens. Je dis simplement que les barrières qui existent encore entre les langages ont besoin d'une passerelle aussi forte que le Millénium Bridge, qui est l'un de mes ouvrages préférés de tous les temps et qui se trouve à Londres, une ville que j'ai beaucoup visitée. La langue anglaise est au service de la Société mais nous ne sommes au service que de notre propre désir de culture, et c'est nos origines qui dictent ce désir. Ce n'est pas un hasard si j'ai choisi de parler d'un groupe Finlandais pour illustrer mes propos. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...