“…you can hear whatever you want to hear in it, in a way that’s personal to you.”

James Vincent MCMORROW

Qualités de la musique

soigné (81) intense (77) groovy (71) Doux-amer (61) envoûtant (60) ludique (60) poignant (60) entraînant (55) original (53) élégant (50) communicatif (49) audacieux (48) lyrique (48) onirique (48) sombre (48) pénétrant (47) sensible (47) apaisé (46) lucide (44) attachant (43) hypnotique (43) vintage (43) engagé (38) Romantique (31) intemporel (31) Expérimental (30) frais (30) intimiste (30) orchestral (30) efficace (29) rugueux (29) spontané (29) contemplatif (26) fait main (26) varié (25) nocturne (24) extravagant (23) funky (23) puissant (22) sensuel (18) inquiétant (17) lourd (16) heureux (11) épique (11) Ambigu (10) culte (8) naturel (5)

Genres de musique

Trip Tips - Fanzine musical !

jeudi 26 février 2015

GRETCHEN PETERS - Blackbirds (2015)




OOOO
Poignant, engagé, intemporel
songwriter, country, pop

Née en 1957 à New York, installée dans le Colorado, Gretchen Peters semble vivre dans un monde d'hommes sans les hommes. Arès plus de vingt ans de musique, elle peut désormais vivre la guerre à travers ceux qui l'ont faite, construire seule sa maison, la reconstruire après l'ouragan Katrina (Black Ribbons), et affronter la dissolution de la terre dans l'eau. Elle nous chante à propos des 'belles choses qui deviennent ruine', en contant l'histoire d'une jeune fille que sa beauté a tué. Un monde d'hommes sans les hommes donc, un paradoxe comme la musique à la fois tendre et mélodique que Peters accompagne de textes intenses. C'est un monde fragile et rude où la bible et la bouteille ne sont jamais loin l'une de l'autre. Les catastrophes naturelles sont mise en parallèle de façon sensible, comme l'histoire de Pompéï et celle de la Nouvelle Orléans. Ailleurs, sur une chanson engagée sans détours contre les effets de la guerre, elle chante : "quand la seule chose que vous avez est un marteau, tout ressemble à un clou." La musique paraît toujours un peu générique au premier abord, mais se hissent finalement - en particulier Everything Fails Away ou Jubilee - au-dessus de la mêlée des abandonnés, des blessés et de ceux qui refusent de s'exprimer, devenant, leur voix. Cet album a été comparé à Nebraska, de Bruce Sringsteen, et à Looks Like Rain de Mikey Newbury. Gretchen Peters y multiplie les points de vue et varie les styles, rapprochant sa country pop de l'emphase de la musique classique,car souvent les cordes émergent et participent au développement de chansons poignantes, abouties et cinglantes. Les causes de profonds malaises y sont évoquées à travers leurs conséquences, comme cette maison qui brûle sur Auburn Street. Ce qui lui permet de tenir, de ne pas se dissoudre à son tour, c'est un amour sacré (Jubilee). 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...